Tell me Achilles

6 techniques pour épargner comme un Lannister!

Si vous avez lu mon article sur les possibilités d’épargne, vous comprenez quelles sont les options qui s’offrent à vous et l’importance que constitue le fait d’épargner pour préparer l’avenir, il est temps d’adopter une méthodologie rigoureuse d’épargne.

Pour beaucoup, on met de côté par à-coups et on verra bien. Une grosse rentrée d’argent ? C’est le moment de mettre de côté ! Un mois calme en dépenses ? On envoie un petit virement sur son épargne !

Cela peut fonctionner, c’est déjà bien. Néanmoins, méthode et rigueur peuvent permettre d’aller beaucoup plus loin et vous permettre d’avoir l’esprit tranquille en préparant mieux l’avenir et surtout vous constituer un véritable patrimoine.

Voyons maintenant comment épargner régulièrement et efficacement, je vais vous présenter 6 techniques complémentaires.

La méthode des 10%

Cette méthode est très connue, elle a le mérité d’être à la fois simple et efficace puisqu’elle permet d’avoir une visibilité à long terme.

C’est très simple, notre budget mensuel peut se découper en 3 familles :

  • Paiement des charges fixes : logement, impôts, forfaits, etc ;
  • Dépenses plaisir : sortie au restaurant, cinéma, shopping ;
  • Épargne : avec ce qu’il reste, on met de côté.

C’est souvent dans cet ordre que nous dépensons notre argent.

La méthode des 10% inverse la tendance. Il s’agit de mettre 10% de toutes ses rentrées d’argent immédiatement de côté : salaire, primes, etc. Bien sûr, c’est selon son revenu, si l’on gagne un très bon salaire, il est tout à fait possible d’épargner beaucoup plus. Par contre, on doit systématiquement commencer par cette étape.

On met de côté une part fixe de son revenu, on paye ses charges fixes puis enfin, avec ce qu’il reste, on se fait plaisir.

Il s’agit d’une méthode de pilotage de son budget responsable. Surtout, cela permet d’avoir énormément de visibilité.

Pour quels résultats ? Si je gagne en moyenne 1500 € net / mois, je mettrais de côté 150 € chaque mois et je sais que dans l’année, j’aurais mis de côté 1800 €. Une très belle somme, surtout sur le long terme !

Epargner automatiquement en dépensant

Il s’agit maintenant d’aller encore plus loin et d’épargner petit à petit sans y penser. De plus en plus de banques permettent aujourd’hui d’épargner à l’arrondi ses dépenses par carte bancaire.

Par exemple, si je paye par carte mes courses à Carrefour, que le montant du paiement est de 89,45 €, je mettrais automatiquement de côté 0,55 € !

Les banques qui le proposent aujourd’hui :

  • Sqirl
  • Monabanq
  • LCL
  • Revolut

Beaucoup d’autres devraient le proposer à l’avenir.

Pour quels résultats ? J’utilise personnellement Revolut pour mes dépenses en carte bancaire. Entre janvier 2019 et mai 2019 (6 mois) j’ai mis de côté 56,90 €. Ce n’est pas extraordinaire car cela dépend aussi de sa consommation mais cela permet d’allier plaisir et épargne.

L’épargne automatique et ludique

Beaucoup d’applications se créent et vous proposent de faire de l’épargne un jeu ! Par exemple, je pourrais citer Yeeld, Yolt ou encore Cashbee. Ce sont des applications mobiles qui ne nécessitent pas de changer de banque !

Yeeld va vous permettre d’épargner comme un pro. Vous pourrez épargner :

  • l’arrondi de toutes vos dépenses ;
  • par virement automatique planifié chaque semaine ;
  • via la technique des 52 semaines : 1€ la première semaine, 2€ la deuxième semaine, 3€ la troisième semaine, etc !

Ensuite, vous pouvez rapatrier l’argent sur vos comptes épargne classique d’un simplement virement.

Cashbee est un peu différente, l’application va analyser vos dépenses et grâce à un algorithme, vous proposera d’épargner une somme automatiquement au moment opportun et surtout, d’un simple clic. Si l’application constate que vous risquez d’être à découvert, elle fera l’inverse : elle vous proposera de rapatrier de l’argent épargnée sur votre compte courant classique.

Le compte Cashbee est rémunérateur, c’est à dire qu’il pourra vous rapporter des intérêts. Cashbee est partenaire de plusieurs entités de crédit qui ont besoin de fonds et rémunèrent donc les particuliers (nous) et versent une commission à Cashbee.

Bref, du gagnant / gagnant. Par contre, ils ne révèlent pas les taux d’intérêts. Néanmoins, l’argent restant disponible instantanément, les taux ne doivent pas être super élevé.

Pour quels résultats ? Difficile d’estimer une somme. Mais ce qui est certain, c’est qu’épargner deviendra un jeu et que vous serez sans aucun doute beaucoup plus motivé à épargner !

Surveiller ses dépenses et les optimiser

Dernière astuce et non des moindre : tenir un budget et faire attention à ce qu’on dépense. Il faut se faire plaisir, nous sommes tous d’accord avec ça et je ne vous conseillerais pas de devenir minimaliste. Par contre, il est tout à fait possible de consommer malin et de se raisonner.

Seulement, savez-vous vraiment où passe votre argent une fois les charges fixes payées ? Personnellement, je n’en avais aucune idée.

Heureusement, des applications comme Bankin ou Linxo qui se connectent directement à vos comptes bancaires permettent de catégoriser toutes ses dépenses. Ainsi, on peut voir, mois après mois, ce que nous dépensons : en course, en restaurant, en shopping, etc.

Typiquement, à titre personnel, l’arrivée de Deliveroo a fait beaucoup de mal à mon budget. Je l’ai vite constaté grâce au suivi de mon budget via une de ces applications (je ne communiquerais pas sur le chiffre, vous seriez surpris, ça mange beaucoup un coussin !). J’ai décidé de me calmer.

En analysant ses dépenses, nous sommes capable de comprendre où nous pouvons faire des économies.

Pour quels résultats ? En fin de mois, l’argent économisée pourra être épargnée. Certains mois, bien sûr, il ne restera peut-être pas grand chose mais les petits ruisseaux faisant les grandes rivières, cela permet de booster son épargne. On peut facilement imaginer pouvoir mettre 50€ voire 100€ de côté chaque mois.

Se donner des objectifs

Epargner pour épargner, mettre de l’argent de côté sans but final, … tout ça ne peut tenir qu’un temps. L’humain est intelligent et notre intelligence nous pousse à trouver du sens dans tout ce que l’on fait.

Certains apprécieront simplement le fait de voir les nombres grimper sur leurs comptes bancaires. D’ailleurs attention, quand il y a un « – » devant le nombre et que celui-ci est en rouge, c’est mauvais signe, je me suis fait avoir une fois et ma conseillère n’était pas très contente.

D’autres seront simplement satisfaits de se savoir à l’abri de la banqueroute. Savoir que l’on pourra assumer une dépense imprévue, une perte d’emploi, etc.

Mais d’autres ont besoin d’une motivation plus importante. Le tout est donc de fixer des objectifs à son épargne. Par exemple :

  • je mets 100€ de côté chaque mois sur mon PEL dans le but d’accéder à la propriété d’ici 10 ans. J’aurais alors de côté 12000€ d’apport, sans compter les intérêts ;
  • je mets de côté 70€ par mois durant 10 mois sur mon livret A afin de me payer des vacances cet été : j’aurais alors 700€ de côté. A deux, il y a de quoi se payer de belles vacances ;
  • je mets 50€ de côté chaque mois sur mon LEP pour remplacer ma voiture d’ici 5 ans. J’aurai alors 3000€ de côté, ce qui me permettra de financer une partie du prix d’achat de mon véhicule, je ferai des économies sur mon crédit.

On peut aussi se mettre comme objectif l’achat un vélo électrique. Personnellement j’en rêve, j’économise pour ça depuis plusieurs mois. On peut aussi vouloir financer sa nouvelle console de jeu, son weekend entre amis en Espagne ou encore son mariage (cagnotte à 2 ?).

Pour quels résultats ? Adopter une épargne par objectif permet de garder sa motivation sur le long terme et donc réduit les risques de mois sans épargne car l’argent épargnée aura déjà un but, il nous sera plus difficile de lui associer un autre but (comme un achat compulsif). Entre dépenser de l’argent qui va dormir sur un compte ou l’argent de ses prochaines vacances, la motivation de se retenir ne sera pas la même.

Se lancer des défis

Allier économies et épargne en se lançant des défis est une formidable idée avec double voire triple effet positif.

Le principe est le suivant : on accepte de ne pas consommer quelque chose durant une période donnée, les économies liées seront épargnées.

Voici quelques exemples de défi :

  • le mois sans alcool : car oui, ça coûte cher d’aller boire un verre en bar avec ses amis. Certes, votre vie sociale va en prendre un coup mais … ça ne dure qu’un mois. De plus, c’est bon pour la santé ;
  • arrêter de fumer : le défi classique pour les fumeurs. Outre l’intérêt pour votre santé, avec les différentes augmentations du tabac ces dernières années, l’enveloppe grandit de plus en plus ! A l’échelle d’une vie, certains fument littéralement leur maison ;
  • arrêter les restaurants : durant 2 semaines ou un mois. Ainsi, vous privilégiez de vous faire de bons repas à la maison. On associe souvent le repas au restaurant à un repas de plus grande qualité. Pourtant, cuisiner à la maison peut être un plaisir encore plus grand puisqu’il apporte la satisfaction de l’avoir fait soi même ;
  • stop au shopping : 1 mois sans aller dans une seule boutique, pour certain(e)s, c’est impossible. Pourtant, cela peut vous permettre d’économiser beaucoup d’argent, surtout pour les acheteurs compulsifs.

Bref, pas mal de défis s’offrent à vous, stimulant et redoutablement efficaces. Bien sûr, vous allez me dire « Guillaume, ce sont des plaisir de la vie ». Effectivement, mais dans notre société, nous avons tendance à un peu trop nous faire plaisir justement.

Nous privilégions le plaisir à court terme, c’est notre condition humaine qui veut ça. Certains rejetteront la faute sur la publicité mais ne soyons pas naïfs : nous sommes complices.

Se lancer un défi à durée déterminée permet de ne pas avoir à faire le deuil de ce plaisir. Il est tout à fait possible que l’on prenne conscience de notre sur-consommation et donc qu’on la réduise ensuite.

Pour quels résultats ? On peut rapidement s’imaginer économiser plusieurs centaines d’euros sur un mois avec ce type de défi. Un fumeur moyen dépense environ 200€ / mois, à titre personnel mon budget bar s’élève à environ 150€ / mois, un restaurant pour deux coûte une trentaine d’euros minimum.

Conclusion

Voilà, à présent plus d’excuse ! Vous êtes capable d’épargne efficacement et dans la durée sans forcément vous priver. Il existe d’autres techniques et dans tous les cas, vous pouvez adapter les techniques que je vous ai présenté selon votre situation.

Pour mieux comprendre les différentes solution d’épargne, n’hésitez pas à relire mon article : Ce qu’on oublie de vous dire sur l’épargne.